Accéder au contenu principal

TR: [DGS-URGENT] 2019-REC-02 CIRCULATION DE LA ROUGEOLE EN FRANCE ET CAMPAGNE DE VACCINATION

 

 

De : dgs-urgent@dgs-urgent.sante.gouv.fr [mailto:dgs-urgent@dgs-urgent.sante.gouv.fr]
Envoyé : mardi 12 mars 2019 14:49
À : undisclosed-recipients:
Objet : [DGS-URGENT] 2019-REC-02 CIRCULATION DE LA ROUGEOLE EN FRANCE ET CAMPAGNE DE VACCINATION

 


Depuis le 1er janvier 2019, 288 cas de rougeole ont été déclarés en France, 90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés. Par ailleurs, plusieurs foyers épidémiques actifs, dont certains dans des zones touristiques, ont été rapportés avec un risque important de propagation sur le territoire national et à l
tranger.

Il est important que vous puissiez signaler les cas de rougeole, dès la suspicion du diagnostic, pour permettre un déclenchement rapide des investigations et la mise en
œuvre de mesures prophylactiques pour les personnes contacts. Le signalement peut s'effectuer par appel au numéro de téléphone unique de la plateforme régionale de veille et d'urgence sanitaire de votre ARS (ou par e-mail ou par fax).

La nécessité de recommander l
viction de la collectivité jusqu 5 jours après le début de lruption et de mettre en place des mesures barrières et d'hygiène adaptées face à tout cas de rougeole doit être rappelée à vos patients :

Isoler dès la suspicion du diagnostic de rougeole posée et bien aérer les zones de présence du patient car la transmission aérienne du virus reste possible jusqu
2 heures après son départ dans un espace clos, se laver les mains et porter un masque chirurgical et enfin rappeler à l'entourage les règles d'hygiène (solution hydro-alcoolique pour la désinfection des mains).

Il convient, dans la mesure du possible, de limiter au maximum le nombre d
'intervenants auprès du patient suspect (ces intervenants devant être, si possible, à jour de leur vaccination) et d'assurer la protection individuelle des professionnels par le port d'un masque chirurgical.

Compte-tenu de la situation épidémiologique, la vérification du statut vaccinal et, au besoin, sa mise à jour est indispensable pour tous les professionnels et notamment pour ceux travaillant dans vos cabinets ou dans les services accueillant des patients à risque de rougeole grave.

Vous pourrez consulter la conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de rougeole et retrouver toutes les informations et documents utiles sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/rougeole/rougeole-professionnels-de-sante



----------------------
Inscrivez-vous à la lettre d'information
Les messages "dgs-urgent" sont émis depuis une boîte à lettres 'DGS-URGENT@dgs-urgent.sante.gouv.fr'.
Pour vérifier qu'ils ont bien été émis par une personne autorisée du ministère de la santé, consultez la liste des messages, disponible sur le site Internet du ministère.
Pour y accéder, https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/

Source : DGS / Cellule Communication

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ANDRACTIM : rupture de fabrication

Madame, Monsieur, Nous faisons face, actuellement, à une rupture de fabrication durable de l’ANDRACTIM. Malheureusement, à ce jour, aucune alternative à ce traitement n’est disponible. En revanche, un traitement par AINS locaux peut être proposé en cas de douleurs pour les patients présentant des gynécomasties. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce problème. Dr Claire DAMATTE-FAUCHERY

TECAPS, nouvelle spécialité à base de L-Thyroxine

Le TECAPS, nouvelle alternative pour les patients souffrant de problèmes thyroïdiens, vient d’obtenir l’accord de commercialisation de l’ANSM. Ce médicament ne contenant pas d’excipient est déjà disponible dans plusieurs pays d’Europe. Cependant, nous n’avons, pour le moment, aucune information concernant sa date de commercialisation en France, ni sur les dosages disponibles, le pays de production, le coût, etc…Nous vous tiendrons au courant dès que l’ANSM nous aura fait part de plus amples informations.

LEVOTHYROX : Vrai ? Faux ? Le laboratoire MERCK répond

Lévothyrox®Vrai ? Faux ?Merck répond.9 juillet 2018VRAI ? FAUX ? 2La nouvelle formule du Lévothyrox® lancéesur le marché français en mars 2017 a suscitél’inquiétude et la mobilisation de certains patientsne réussissant pas à retrouver leur équilibrethyroïdien. Au-delà du sujet thérapeutique, undébat d’information s’est engagé à ce sujet.Les équipes de Merck ont été largement mobiliséespour répondre à l’ensemble des demandes desAutorités de santé, écouter les professionnels desanté et les associations de patients qui sont aucontact direct des patients et ont pu répondre auxquestions des patients via le numéro vert dédiéainsi qu’à celles des journalistes ou bien encorede la justice.Au coeur du débat qui s’est engagé, un certainnombre d’inexactitudes et de contre-véritéssubsistent. Merck souhaite donc répondre pointpar point et apporter des éclairages concrets encontrepoint de déclarations erronées ou infondéesqui peuvent se révéler déstabilisantes voireinquiétantes pour les patients.Pré…