Accéder au contenu principal

Vacances de Noel !

 

Le Docteur DAMATTE-FAUCHERY sera absente

du 24 décembre au 2 janvier inclus

 

Melle RAUER Cécile sera absente

du 22 décembre au 2 janvier inclus

 

Melle BOUTELLIER Elisa sera absente

Du 24 au 26 décembre matin inclus et du

31 décembre au 5 janvier  inclus

 

Mr Nicolas REYMOND seront absents 

du 24 décembre au 1 janvier inclus

 

Melle KERGROAS Lucie sera absente

Du 24 décembre au 2 janvier  inclus

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ANDRACTIM : rupture de fabrication

Madame, Monsieur, Nous faisons face, actuellement, à une rupture de fabrication durable de l’ANDRACTIM. Malheureusement, à ce jour, aucune alternative à ce traitement n’est disponible. En revanche, un traitement par AINS locaux peut être proposé en cas de douleurs pour les patients présentant des gynécomasties. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ce problème. Dr Claire DAMATTE-FAUCHERY

TECAPS, nouvelle spécialité à base de L-Thyroxine

Le TECAPS, nouvelle alternative pour les patients souffrant de problèmes thyroïdiens, vient d’obtenir l’accord de commercialisation de l’ANSM. Ce médicament ne contenant pas d’excipient est déjà disponible dans plusieurs pays d’Europe. Cependant, nous n’avons, pour le moment, aucune information concernant sa date de commercialisation en France, ni sur les dosages disponibles, le pays de production, le coût, etc…Nous vous tiendrons au courant dès que l’ANSM nous aura fait part de plus amples informations.

LEVOTHYROX : Vrai ? Faux ? Le laboratoire MERCK répond

Lévothyrox®Vrai ? Faux ?Merck répond.9 juillet 2018VRAI ? FAUX ? 2La nouvelle formule du Lévothyrox® lancéesur le marché français en mars 2017 a suscitél’inquiétude et la mobilisation de certains patientsne réussissant pas à retrouver leur équilibrethyroïdien. Au-delà du sujet thérapeutique, undébat d’information s’est engagé à ce sujet.Les équipes de Merck ont été largement mobiliséespour répondre à l’ensemble des demandes desAutorités de santé, écouter les professionnels desanté et les associations de patients qui sont aucontact direct des patients et ont pu répondre auxquestions des patients via le numéro vert dédiéainsi qu’à celles des journalistes ou bien encorede la justice.Au coeur du débat qui s’est engagé, un certainnombre d’inexactitudes et de contre-véritéssubsistent. Merck souhaite donc répondre pointpar point et apporter des éclairages concrets encontrepoint de déclarations erronées ou infondéesqui peuvent se révéler déstabilisantes voireinquiétantes pour les patients.Pré…